Ehop veut inciter à covoiturer

— 

Les salariés roulent souvent seuls.
Les salariés roulent souvent seuls. — Archives C. Allain / APEI / 20 Minutes

Après onze ans à militer pour le covoiturage entre salariés en Ille-et-Vilaine, l'association Covoiturage+ a souhaité passer à la vitesse supérieure. Depuis quinze jours, elle fait la promotion de son service, rebaptisé Ehop. Objectif : gagner en visibilité et inciter les Brétilliens à partager leur voiture pour aller travailler. « Le frein, c'est de lâcher son véhicule personnel. Les gens ont souvent peur de perdre leur autonomie », avance Albane Durand, directrice de l'association. Aujourd'hui, le site compte 11 000 inscrits dans le département et plus de 2 000 personnes qui covoiturent régulièrement. « En Bretagne, les voitures sont occupées en moyenne par 1, 1 personne. On voit qu'il y a encore des progrès à faire. Nous voulons être un mode de transport en commun et cibler les trajets transversaux, là où il y a peu d'offre de transports », poursuit la directrice. Pour rapprocher les salariés, Covoiturage+ se rend régulièrement dans les entreprises. Aujourd'hui, l'association a lancé des cafés-covoit'afin d'élargir son action aux zones d'activités. « On souhaite recréer une collaboration entre les salariés, faire en sorte qu'ils puissent se rencontrer. C'est plus facile de rouler avec quelqu'un que l'on connaît ». C. A.