Les rats pris au piège électronique

— 

Première ville française à tester la dératisation électronique, Rennes semble être convaincue par le nouveau système qu'elle va généraliser. « Sur une période de quatre mois, ces nouveaux pièges ont permis d'éliminer environ 300 rats sur une zone traitée », explique la ville pour justifier son choix. Baptisés WiseTrap, ces pièges évitent l'utilisation de produits chimiques, employés jusqu'ici pour tuer les rats. Equipés de détecteurs de mouvements, les pièges se présentent comme un tube, inséré dans les canalisations. Au passage des animaux, de puissantes broches métalliques sont activées et tuent les rats « sans souffrance », promet le constructeur WiseCon. Déjà équipée de six pièges, la municipalité a décidé d'investir dans 16 nouveaux appareils afin de nettoyer son réseau d'assainissement. « L'objectif est de couvrir le maximum de secteurs et ainsi réduire, voire stopper, l'utilisation des raticides au sein des réseaux », justifie la ville. La municipalité lutte également contre la prolifération des étourneaux. C. A.