B-Com, un pari sur l'avenir

Jérôme Gicquel

— 

Actuellement en pleine tempête, la Bretagne pourra-t-elle compter sur le numérique pour redresser la barre ? C'est tout le défi qui attend l'Institut de recherche technologique (IRT) B-Com, dont la première pierre a été symboliquement posée lundi dans la zone des Champs Blancs à Cesson-Sévigné. A l'instar des sept autres IRT labellisés par l'Etat dans le cadre de ses investissements d'avenir, B-Com doit « construire la nouvelle Bretagne industrielle grâce au numérique et au digital », souligne Vincent Marcatté, président de l'IRT breton.

Trois secteurs seront au cœur des recherches sur le site de Cesson-Sévigné et de ses antennes à Brest et Lannion : les réseaux et les images de demain ainsi que l'e-santé. « Cela prouve que malgré les plans sociaux et la montée du chômage, il y a aussi une Bretagne qui avance et qui innove, notamment dans le domaine du numérique », se félicite Pierrick Massiot, président de région.

3D sans lunettes


Avant la livraison du bâtiment, prévue à l'automne 2014, 60 chercheurs de B-Com sont déjà à pied d'œuvre. Parmi les innovations développées, l'image ultra haute définition, quatre fois supérieure à la HD. « Nous travaillons aussi sur la multivue afin de pouvoir visualiser de la 3D sans lunettes ou sur la réalité augmentée qui mélange images réelles et virtuelles », détaille Vincent Marcatté. En partenariat avec les CHU de Rennes et de Brest, les chercheurs de B-Com planchent également sur la chirurgie de demain. « Pour la prothèse de la hanche par exemple, le taux d'échec est actuellement de 13 %. Avec les outils que nous développons, nous comptons bien nous rapprocher des 0 % », conclut Vincent Marcatté.

■ Images et Réseaux expérimente la VOD

Le pôle de compétitivité Images et Réseaux lance une expérimentation autour d'un nouveau service de vidéo à la demande (VOD). Il recherche pour cela des volontaires qui testeront à domicile de nouvelles applications pour les tablettes et les TV connectées. L'expérimentation se déroulera entre décembre et février. Les volontaires disposeront en échange d'un accès gratuit aux catalogues VOD testés. Inscriptions sur http://portail.imagineurs.imaginlab.fr.