Nouveau chantier à Sainte-Anne

Camille Allain

— 

Le mur Dubonnet, au pied des fouilles.
Le mur Dubonnet, au pied des fouilles. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

A peine le chantier de fouilles des Jacobins achevé en début d'année, les chercheurs de l'institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap) ont migré de quelques mètres pour explorer les dessous de Sainte-Anne. Cette fois-ci, c'est la future ligne B du métro qui impose le chantier. « Nous avons déjà trouvé une voie gallo-romaine qui nous intéresse », explique Dominique Pouille, responsable du chantier, qui vient juste de démarrer.

Un secteur bien connu


A Sainte-Anne, les chercheurs espèrent compléter leurs connaissances déjà solides du secteur. « Nous avions déjà mené des fouilles en 1998 en amont de la construction de la ligne A du métro », se souvient Claude Le Potier, de l'Inrap. Un ancien hôpital datant de la fin du Moyen Age avait été mis au jour. « La place Hoche et la Visitation ont également été sondées. A l'issue du chantier, on aura une bonne idée de l'organisation de la ville », estime Dominique Pouille. Des pièces de monnaie du IVe siècle ont déjà été retrouvées. Pour les curieux, le chantier se déroule à ciel ouvert jusqu'à la mi-décembre au pied de l'église Saint-Aubin.