Une meilleure connexionpour la région

— 

Cent millions d'euros pour améliorer le débit internet et fibrer une partie de la Bretagne. C'est la première enveloppe allouée par le syndicat mixte Megalis, qui fédère la région, les quatre départements et autres territoires bretons. Objectif : offrir le très haut débit à tous les habitants d'ici 2025. « Par sa péninsularité, la Bretagne a un problème d'accessibilité. Nous avons rattrapé notre retard sur le routier et le ferroviaire. On veut être en avance sur le numérique », justifie Jean-Yves Le Drian, ancien président de région à la tête de Megalis. Le syndicat mixte vise en priorité les villes moyennes comme Redon ou Dinard ainsi que les « zones blanches » dans certains territoires ruraux. En cours de raccordement par les opérateurs privés, Rennes et Saint-Malo ne sont pas concernées. Une fois les infrastructures installées, Megalis proposera aux opérateurs comme Orange ou Free de les utiliser : « Avec un potentiel de 3 millions de clients, ils devraient nous écouter ». C. A.