Tensions au Gros-Malhon

Jérôme Gicquel

— 

Le face-à-face a été tendu entre les forces de l'ordre et les gens du voyage.
Le face-à-face a été tendu entre les forces de l'ordre et les gens du voyage. — J. Gicquel / APEI / 20 Minutes

Poubelles en feu, abribus cassé, branches d'arbres brûlées en travers de la route et important dispositif policier. Voilà l'ambiance qui régnait lundi en fin de journée sur l'avenue du Gros-Malhon, juste devant le campement occupé par les gens du voyage. Ces derniers ont vivement exprimé leur colère suite au placement en garde à vue le matin même de deux jeunes de leur communauté, âgés de 13 et 17 ans. Ils sont soupçonnés d'attouchements sexuels sur une fillette de 11 ans, appartenant aussi à la communauté, qui a été placée dans une famille d'accueil. « C'est que des conneries, ils n'ont fait que jouer », témoigne une mère de famille.

De nouvelles actions en vue


La préfecture assure quant à elle avoir agi suite à une plainte déposée par l'école où est scolarisée la fillette. Durant leur garde à vue, les deux mineurs auraient également en partie reconnu les faits, selon une source proche de l'enquête. Ils seront présentés ce mardi matin devant la justice. Une audience qui s'annonce sous haute tension puisque la communauté des gens du voyage a lancé un ultimatum aux autorités pour que les trois jeunes soient libérés mardi à midi. « On va faire le nécessaire », assure l'un d'entre eux, très remonté.

■ Bouchons

La manifestation a entraîné d'importants retards sur le réseau. Le trafic routier a aussi été très perturbé avec des bouchons dans tout le nord de la ville. Le retour à la normale a eu lieu vers 19 h 30.