Les amateurs de football freestyle ont leur école

Camille Allain
— 
Sébastien freestyle depuis sept ans.
Sébastien freestyle depuis sept ans. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Il se définit lui-même comme « artiste » et non pas comme footballeur. A 29 ans, Sébastien Destoc est l'un des spécialistes français du football freestyle, une discipline dérivée du sport le plus populaire de la planète. « J'ai joué au foot pendant quinze ans. J'étais un joueur plutôt technique, j'ai toujours aimé les beaux gestes », raconte le Rennais. Sébastien, ou Sébi comme on le surnomme dans le milieu, a découvert le football freestyle grâce à une vidéo de Soufiane Touzani, l'un des pionniers du mouvement. « J'ai commencé en 2006, tout seul chez moi. Puis je suis parti deux ans et demi à Paris pour le travail. Là, j'ai pu rencontrer les meilleurs freestylers français », raconte le jeune homme.

« L'envie de transmettre »


De retour à Rennes, Sébastien a décidé de tout plaquer pour vivre de sa passion et ouvrir sa propre école de football freestyle. « Je me suis spécialisé dans l'initiation et l'événementiel. J'ai commencé par monter mon agence pour faire des démonstrations. Aujourd'hui, j'ai envie de développer la discipline, de transmettre, de permettre aux jeunes de se former », explique Sébastien. Pour le freestyle, nul besoin de terrain, de but, d'équipiers ou d'arbitre. Seul un ballon suffit. Le jeune entrepreneur enseignera donc dans les locaux du lycée Assomption chaque mercredi. Deux heures d'entraînement hebdomadaires dont une heure de théorie ! « Moi j'ai appris tout seul en regardant des vidéos. C'était long. Mais avec des conseils, la technique peut venir très vite », assure-t-il.

■ Lancement samedi

Lancée cette semaine, l'école Freestyle Bro organise un après-midi de démonstration samedi au gymnase du lycée l'Assomption (bd Painlevé). Des freestylers pros seront présents à partir de 14 h.