Kadir au sommet plus tôt que prévu

Jeremy Goujon

— 

Foued Kadir, ici sur son premier but.
Foued Kadir, ici sur son premier but. — D. Meyer / AFP

Doublé de Foued Kadir (Rennes), buts de Modou Sougou (Evian) et Morgan Amalfitano (West Bromwich Albion) : sûr que le président Vincent Labrune a dû l'avoir mauvaise ce week-end en voyant ses joueurs prêtés planter, à l'heure où son OM n'arrive plus à le faire. La disette offensive, elle, n'a plus cours au SRFC, après la tranquille victoire face à Ajaccio (2-0). Les Rouge et Noir s'en sont donc remis à leur Franco-Algérien, qu'on n'attendait pas à pareille fête à la suite de sa prestation sans saveur à Lyon.

L'intéressé non plus, d'ailleurs. « Je vais avoir besoin de deux ou trois matchs pour retrouver mon vrai niveau », confiait-il ainsi au quotidien Le Buteur. Même Philippe Montanier se disait sceptique. « Cette semaine, à l'entraînement, il n'était pas très efficace, mais je savais que ça allait venir. » Tellement vite qu'au bout d'un quart d'heure, la rencontre était déjà pliée. « Sur mes deux premières occasions, je les mets au fond », commentait l'homme du match, mêlant technique et opportunisme pour battre Ochoa. On attend maintenant de voir ce que peut donner un Kadir à son « vrai niveau », comme il disait…