Le galléco côtoie l'euro

Jérôme Gicquel

— 

A Rennes, le café Cortina 
accepte désormais les gallécos.
A Rennes, le café Cortina accepte désormais les gallécos. — J. Gicquel / APEI / 20 Minutes

De nouveaux billets vont bientôt fleurir dans le portefeuille des Bretilliens. En plus de l'euro, les habitants pourront désormais payer en galléco. Inspirée notamment du sol-violette utilisé dans la région toulousaine, cette monnaie solidaire a été mise en circulation ce week-end. Objectif : promouvoir la consommation locale et responsable grâce à un réseau d'adhérents engagés dans le développement durable. Avec le lancement de cette nouvelle monnaie, le département entend permettre aux consommateurs de « mieux appréhender l'utilité de la monnaie qui est un moyen d'échange et non pas de spéculation », précise Jean-Louis Tourenne, président du conseil général.

Six billets disponibles


Trois territoires sont pour l'heure concernés par l'expérimentation (Rennes Centre, pays de Redon et Fougères). Pour régler ses achats dans les commerces associés (lire encadré), l'usager devra d'abord adhérer à l'association Galléco avant de pouvoir troquer au guichet des banques partenaires ses euros contre des gallécos, un galléco valant 1 €. Cette nouvelle monnaie est uniquement disponible sous la forme de billets, de type jeu de société, avec des coupures de 1, 2, 5, 10, 20 et 50 gallécos, chacune de taille et de couleur différente. « Il ne s'agit pas de se substituer à l'euro. C'est une monnaie complémentaire et alternative afin de consommer localement des biens et services », prévient Jean-Yves Praud, en charge de l'économie sociale et solidaire. Après un an d'expérimentation, le conseil général décidera ou non d'étendre le galléco à l'ensemble du département.

■ 75 partenaires

Le galléco est pour l'heure accepté dans 75 commerces ayant adhéré au projet. On y trouve des cafés, des restaurants, des librairies, des commerces d'alimentation, des boutiques de vêtements d'occasion et même des coiffeurs. Un macaron « galléco » est apposé sur leur vitrine pour les distinguer. La liste complète est sur www.galleco.fr.