« Rio va changer la donne »

Propos recueillis par Jeremy Goujon

— 

Philippe Morant fait bon an, mal an.
Philippe Morant fait bon an, mal an. — Stade Rennais Rugby

Fin juin, la Fédération française votait la réforme du Top 10, passant d'une poule unique de dix clubs à deux groupes de cinq. Une décision « brutale » selon Philippe Morant, vice-président du Stade Rennais, d'autant que les équipes n'avaient pas été consultées au préalable…

Pourquoi cette transformation

de l'élite, et quelles en sont les conséquences ?

Dans l'optique de la Coupe du monde 2014 en France, et du championnat d'Europe de rugby à VII, l'idée est de préserver au maximum les internationales. Entre sa tournée d'automne, le Tournoi des VI nations et la préparation au Mondial, le XV de France va occuper vingt-cinq des quarante dates de l'année. Cela réduit les compétitions domestiques à peau de chagrin. Certaines joueuses pourraient ainsi voir leur saison [qui débute la semaine prochaine] s'arrêter en décembre…

Quelles propositions ont été faites auprès de la FFR ?

Il y a eu un effet de solidarité entre les clubs. On a soumis le projet d'aménager une phase de playoffs et de playdown [les trois premiers de chaque poule se disputeraient l'accès aux demi-finales, les deux derniers luttant contre la relégation], afin d'augmenter le nombre de matchs. Mais il y a 99, 9 % de chances pour qu'on assiste à des quarts de finale au mois de janvier. Un « Challenge » sera donc organisé pour les non-internationales, aux cinq dates du Tournoi des VI Nations.

Reviendra-t-on à une poule unique ?

On entre dans une phase de transition, qui pourrait jeter les bases pour les dix ou quinze prochaines années. Jusqu'en 2016, ça peut être compliqué. Les JO vont changer la donne [le rugby à VII sera au programme à Rio], mais il y aura toujours du rugby à XV. D'ici trois ans, on y verra plus clair.

■ Deux gros départs

Pour raisons professionnelles ou familiales, le SRR a perdu Hélène Ezanno et Lucille Godiveau, deux joueuses du XV de France. Le club espère compenser d'ici lundi avec le renfort de trois internationales.