La Route du Rock a le sourire

— 

Nick Cave est passé par Saint-Malo.
Nick Cave est passé par Saint-Malo. — B. Rasic / Rex / Sipa

La saison des festivals touche à sa fin en Bretagne. Dans cette profusion musicale, tout le monde n'affiche pas la même santé. Et ce n'est pas forcément les poids lourds qui s'en sortent le mieux. Exemple avec les Vieilles Charrues, qui ont enregistré cette année 160 000 entrées payantes, en recul d'environ 15 % par rapport à l'édition 2012. Une baisse de la fréquentation qui avait été anticipée par les organisateurs, sans quoi « nous aurions bien pu mettre la clé sous la porte », selon Jean-Luc Martin, président du festival.

« Une prog' plus sexy »


Le Festival interceltique de Lorient accuse également le coup, car malgré les 700 000 spectateurs présents sur les dix jours, le nombre d'entrées payantes est en recul. A l'inverse, la Route du Rock à Saint-Malo affiche un large sourire. Après une édition 2012 assez catastrophique avec seulement 13 000 entrées, le festival malouin a redressé la barre cet été avec 21 500 entrées payantes. Pari réussi pour son directeur François Floret qui avait misé sur « une programmation plus sexy ». Parmi les autres gagnants de l'été, le festival Fête du Bruit à Landerneau qui affichait pour la première année complet avec 32 000 festivaliers sur les trois jours. Et pour ceux qui souhaiteraient encore prolonger la saison, Martigné-Ferchaud accueillera samedi la 10e édition du festival des Mines d'Or avec à l'affiche Axel Bauer, Wankin'Noodles, Bonobo Circus ou bien Les Pantoufles. J. G.