Armand pour moins frémir

Jeremy Goujon

— 

L'expérience de Sylvain Armand ne sera pas de trop pour contrarier le Losc.
L'expérience de Sylvain Armand ne sera pas de trop pour contrarier le Losc. — J.-S. Evrard / AFP

Des deux gauchers dont on pouvait attendre le retour pour la réception de Lille, samedi soir (20 h), il est le seul « sélectionnable ». Si Philippe Montanier n'a voulu prendre aucun risque avec Romain Alessandrini, le coach du Stade Rennais a en revanche donné son feu vert à Sylvain Armand. Remis de sa blessure au mollet, le défenseur avait « déjà fait une semaine complète d'entraînement avec le groupe » avant le déplacement à Evian (1-2). Plus qu'un come-back, il s'agirait tout simplement de la première apparition officielle en rouge et noir de l'ancien Nantais et Parisien.

Recruté pour son expérience (403 rencontres de D1/L1 à son actif), l'intéressé devrait apporter calme et sérénité à une arrière-garde qui en a franchement manqué jusqu'ici. Malgré un bon départ [voir encadré] et un Benoît Costil en grande forme dans les cages, le SRFC n'a pas encore donné toutes les garanties nécessaires derrière (au moins un but encaissé à chaque journée). Le climax de cette fébrilité étant atteint le 17 août à Nice (2-1), avec les deux énormes boulettes commises par Théophile-Catherine et Jebbour. Il serait donc surprenant de voir Montanier, désireux d'un clean sheet, ne pas titulariser son élément défensif le plus « rassurant »…

■ La preuve par 9 ?

En cas de victoire samedi, Rennes réaliserait sa meilleure entame de saison depuis la remontée du club en D1/L1 (1994), soit neuf points en quatre journées (le cru 2010-2011 détient le record avec huit unités).