Le groupe Ar Re Yaouank remet le couvert

— 

Considéré comme le groupe phare de la scène fest-noz des années 1990, Ar Re Yaouank (« les jeunes », en breton) se reformera exceptionnellement pour la 15e édition du festival Yaouank en novembre. « Quand on a commencé, on voulait ramener les jeunes dans les fest-noz. Apparemment ça a bien marché, car il n'y avait plus personne en boîte. Aujourd'hui, le festival Yaouank poursuit le même objectif et ça nous plaît », explique le guitariste du groupe Jean-Charles Guichen. Il y a deux ans, le quintette avait déjà joué aux Vieilles Charrues, une première depuis sa séparation en 1998. « On faisait 100 dates par an, on était crevés. Quand on a arrêté, il n'était pas question de remonter sur scène ensemble, mais les Charrues ont insisté », poursuit le guitariste. Ar Re Yaouank, qui a vendu 50 000 exemplaires de ses albums dans les années 1990, sortira à l'occasion un coffret spécial. C. A.