«Que du positif pour moi»

Propos recueillis par Jeremy Goujon

— 

Armand portera le n°26 à Rennes.
Armand portera le n°26 à Rennes. — M. Medina / AFP

Présent à la reprise de l'entraînement, lundi, le néo-Rennais Sylvain Armand (33 ans le 1er août) fera partie de « l'épine dorsale mature » voulue par Frédéric de Saint-Sernin et Philippe Montanier.

Pourquoi avoir finalement choisi

le Stade Rennais, alors que vous aviez d'autres propositions ?

Trois choses ont facilité ma venue : les projets club, personnel et familial. Ma femme a beaucoup de famille ici, je me rapproche aussi d'une région qui me plaît. Le projet sportif était intéressant, avec pas mal de changements. Ce n'était que du positif pour moi.

Quelle image aviez-vous du SRFC avant de le rejoindre ?

Je n'avais qu'une seule image, et c'est celle que beaucoup de personnes ont : en début, voire milieu de saison, on croit toujours que le club va arriver à passer ce cap (être dans les cinq premiers), et ça chute toujours au dernier moment. Aujourd'hui, il y a peut-être quelque chose à faire, en fin de saison et pendant celles à venir.

Vous allez apporter votre expérience, votre maturité,

comme l'a expliqué le président…

Je vais essayer d'amener un plus, ou au moins ce que je sais faire et ce que j'ai appris autour de pas mal d'entraîneurs et partenaires. C'est mon adaptation personnelle qui va faire que ça va bien fonctionner, et pour moi, et pour l'équipe.

Il a parfois été compliqué pour d'anciens Nantais de venir à Rennes. Y avez-vous pensé ?

Le fait d'avoir joué à Nantes [2000-2004] n'a pas du tout compté dans ma réflexion. Il y a un projet de club qui m'a intéressé, un projet personnel aussi, alors la rivalité ne dépassera pas les deux rencontres de championnat. Ça ne m'empêchera pas de retourner à La Baule ou à Saint-Malo.

■ Plutôt dans l'axe

Ayant souligné «la polyvalence extrêmement intéressante» de son nouveau joueur, l'entraîneur Philippe Montanier a précisé qu'il avait l'intention d'utiliser Armand «comme défenseur central».