500 tags hostiles dansle centre-ville

— 

Trois jeunes d'une vingtaine d'années ont été interpellés par la police municipale dans la nuit de mardi à mercredi un peu avant 1 h 30 du matin. Munis de pochoirs et de bombes, ils étaient en train de tagger des slogans hostiles au mariage pour tous dans les rues du centre-ville de Rennes. Selon un décompte des services de la ville, près de 500 tags ont été répertoriés dans une cinquantaine de rues, notamment sur les marches de l'Hôtel de ville ou sur la fontaine de la place Coëtquen. Conduits à l'Hôtel de police, les trois jeunes ont été entendus mercredi matin avant d'être relâchés. Ils seront prochainement convoqués pour s'expliquer de leurs gestes. La ville de Rennes attend de connaître précisément l'ampleur des dégâts avant de porter plainte pour dégradations. En attendant, les services de la ville vont devoir s'atteler à nettoyer les lieux. Une tâche rendue impossible ce mercredi en raison de la présence des stands de la Grande Braderie. J. G.