Buisine, recruteur de luxe

Jeremy Goujon

— 

Jean-Luc Buisine, dans son bureau.
Jean-Luc Buisine, dans son bureau. — Nice-Matin

La nouvelle n'a pas encore été officialisée par le club, mais elle tient du secret de Polichinelle. A 51 ans, l'ex-professionnel Jean-Luc Buisine (champion d'Europe Espoirs en 1988) sera très prochainement le nouveau directeur du recrutement au Stade Rennais (on parle d'un contrat de trois ans, plus une autre année en option). Libéré de ses contraintes administratives avec l'AS Monaco, le successeur de Pierre Dréossi s'est forgé une solide réputation dans le milieu, lui qui démarra son après-carrière en tant que directeur du centre de formation à Dunkerque, puis agent de joueurs (pendant cinq ans).

De belles trouvailles


Son tableau de chasse à Lille (2003-2011), où il avait déjà pris la suite de Dréossi, parle pour lui : Odemwingie, Lichtsteiner, Bodmer, Bastos, Mavuba, Moussa Sow (qu'on regrette encore à Rennes), Payet… Autant de bonnes pioches qui auront contribué à la belle décade de la formation nordiste, ponctuée du doublé Coupe-championnat en 2011. Après avoir remis sa démission au président Michel Seydoux, en raison d'un désaccord sur la politique menée au sein de l'establishment lillois, Buisine releva ensuite le challenge monégasque. Instigateur du come-back de Ludovic Giuly en principauté, il réalise surtout un nouveau coup d'éclat en faisant signer la pépite sénégalaise Ibrahima Touré (28 buts en 52 matchs de Ligue 2).

Moins influent sur le Rocher depuis l'arrivée de l'homme d'affaires russe Dmitri Rybolovlev (décembre 2011), il retrouvera en Bretagne une politique qui lui sied bien, à savoir la valorisation des jeunes. Paradoxe de cette stratégie : après Sylvain Armand (bientôt 33 ans), le SRFC s'activerait pour engagner Jérémy Toulalan, voire Etienne Didot (30 ans chacun). Ce qui demeure, ceci dit, du lourd sur le papier...

■ Alessandrini a repris

Plus que jamais annoncé du côté de l'OM, Romain Alessandrini a opéré son retour à la Piverdière, lundi. Le milieu offensif a participé à la pré-reprise du SRFC, à l'instar de trois jeunes (Saïd, Bakayoko, Hountondji).