Vis ma vie de chef cuisinier

Jérôme Gicquel

— 

Christèle et Alice à l'écoute des conseils du chef Stéphane Galon.
Christèle et Alice à l'écoute des conseils du chef Stéphane Galon. — J. Gicquel/APEI/20 Minutes

A voir le succès des émissions culinaires ou le boom des cours pour particuliers, la cuisine semble devenue très tendance. De là à enfiler la tenue de chef dans un restaurant, il n'y a qu'un pas, franchi ce lundi par Christèle Martin et Alice Galodé. Les deux femmes ont pris place derrière les fourneaux du restaurant Galon Ar Breizh à Fougères, assistées par Stéphane Galon, le maître des lieux. Leur mission du jour : « cuisiner le repas du midi et du soir pour une vingtaine de clients et assurer le service », annonce fièrement Christèle, venue de Laval pour l'occasion. Un concept surprenant, baptisé « Un jour, un chef », lancé d'abord à Paris et qui s'exporte pour la première fois en province. « Ce n'est pas un cours de cuisine classique, les chefs d'un jour sont dans le vif du sujet et apprennent par la pratique », assure Stéphane Galon.

«Pas mettre la pression »


Pour le déjeuner, les deux femmes ont souhaité décliner le menu avec des plats à base d'aloé vera. Un produit qu'elles connaissent parfaitement pour le distribuer et le vendre sous toutes ces formes dans leur vie professionnelle. « Les gens connaissent son usage cosmétique, mais on veut également montrer qu'il est possible de le cuisiner », souligne Christèle Martin. Au menu du jour, ce sera donc une mise en bouche en légumes, asperges vertes, carré d'agneau et un crémet pour finir, le tout assaisonné à l'aloé vera. Mais avant de régaler leurs convives, les deux apprenties vont devoir manier l'économe et aider le chef dans sa préparation. « On n'est pas habituées à travailler avec autant d'ustensiles », sourit Alice. L'heure défile et le chef leur demande d'accélérer un peu la cadence. « Je ne suis pas là pour leur mettre la pression, juste pour montrer les exigences de notre profession », assure Stéphane Galon. Midi sonne, les premiers clients arrivent. Le repas des chefs d'un jour va enfin pouvoir être servi.

■ Pour devenir chef d'un jour

Les particuliers peuvent participer gratuitement à ce concept « Un jour, un chef ». Seule exigence, le chef d'un jour doit pouvoir assurer au restaurant 20 couverts sur la journée en invitant ses proches à venir déjeuner ou dîner. Après un premier contact avec le restaurant, une date est calée et un menu établi en fonction des envies des chefs du jour. Plus d'informations sur www.1jour1chef.com ou par téléphone au 02 99 99 14 17.