Le ribin, source de plaisir pour le team Sojasun

— 

« Ribin (prononcer»ribine«) : chemin de croix de pauvres cyclistes depuis 1984. » Voici ce qu'on peut lire sur le site consacré aux championnats de France à Lannilis. Plus qu'une curiosité pour les non-initiés, le fameux secteur empierré (700 m en côte), situé à 13 kilomètres de l'arrivée, risque effectivement de constituer le juge de paix de la course en ligne, dimanche. Laquelle, pour changer, devrait être animée aux dires de Stéphane Heulot. « Le circuit va permettre une épreuve de mouvement. On s'était quand même considérablement ennuyé l'an passé [à Saint-Amand-les-Eaux]. » Le manager de l'équipe Sojasun se réjouit donc d'emprunter le tracé propre au Tro Bro Leon, habituelle manche de la Coupe de France. « S'il y a bien une course marquante en Bretagne, hormis Plouay qui est ancestral, c'est celle-ci. On l'aime, et j'y vois comme un petit clin d'œil sympathique. » A charge maintenant aux « Brétilliens » de s'illustrer… J.G.