Rennes: Des sweats de la Manif pour tous interdits dans un établissement catholique

EDUCATION Polémique au collège et au lycée Saint-Vincent...

A Rennes, Camille Allain

— 

Des manifestants venus défiler contre la loi sur le «mariage pour tous», à Paris, le 26 mai 2013.
Des manifestants venus défiler contre la loi sur le «mariage pour tous», à Paris, le 26 mai 2013. — V. WARTNER/ 20 Minutes

Il est désormais interdit de porter un sweat ou d’arborer un signe de soutien au mouvement la Manif pour tous au collège et lycée Saint-Vincent à Rennes. Le chef d’établissement a adressé un courrier aux familles le 16 mai demandant aux élèves «de n’arborer aucun signe susceptible d’entraîner une division au sein des classes ou groupes».

«Depuis que la loi est votée, nous n’avons plus à intervenir. Ce courrier vise à préserver notre établissement de la tension générée par le débat qui se prolonge dans la rue», justifie Guy Pican, le chef d’établissement.

Une dizaine d'élèves auraient affiché leur soutien au mouvement récemment. «Certains avaient des sweats avec le logo. Ils se sont faits remarquer. Mais tout le monde à Saint-Vincent n'est pas comme ça», explique un lycéen à la sortie de l'établissement catholique du centre-ville de Rennes.

Une plainte déposée par les représentants de la Manif pour tous

Mardi, trois représentants de La Manif pour tous ont été reçus mardi par la direction pour évoquer leur différend. Les représentants ont annoncé leur intention de porter plainte pour dénoncer l’interdiction de port de la marque.

«Je ne savais pas que c'était une marque déposée. Nos échanges ont été cordiaux et nous partageons certainement de nombreuses convictions. Mais cette affaire se règlera devant les tribunaux, pas dans mon bureau», conclut Guy Pican.

Mots-clés :

Aucun mot-clé.