La Bretagne perd son leadership

— 

Le marché du travail se dégrade dans la région. La Bretagne a ainsi perdu son leadership dans le classement des régions les moins exposées au chômage selon une récente étude de l'Insee. Fin 2012, la Bretagne affichait un taux de chômage de 9 %. Elle rétrogradait ainsi à la seconde place, détrônée dans ce classement par la région Ille-de-France. A cette période, le taux de chômage breton restait cependant inférieur de 1, 2 point au taux national. Certaines données sont toutefois assez inquiétantes. L'an dernier, la Bretagne était ainsi la région où le nombre de chômeurs a augmenté le plus vite en France. Et sans surprise, ce sont lesjeunes de moins de 25 ans qui trinquent le plus avec un nombre de demandeurs d'emploi qui explose de 18 %. Le début d'année 2013 confirme la mauvaise passe que connaît la région. Fin avril, 226 780 Bretons étaient inscrits à Pôle Emploi toutes catégories confondues, en hausse de 2, 2 % sur un mois et de 13, 2 % sur un an. Des chiffres une nouvelle fois supérieurs à la moyenne nationale. J. G.