Les Tombées remaniées

Camille Allain

— 

Perturbées par la pluie, les Tombées de la nuit veulent se mettre à l'abri.
Perturbées par la pluie, les Tombées de la nuit veulent se mettre à l'abri. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

«On peut parler d'une édition zéro, voire même d'un crash test. » Alors que les Tombées de la nuit fêteront leur 34e édition, le directeur Claude Guinard ne sait pas trop à quoi s'attendre. Car cette année, son équipe a décidé « d'éclater » le festival sur trois week-ends (lire encadré). « Ça ne s'est pas fait sur un coup de tête. C'est quelque chose qui mûrit depuis quelques années. On voulait se mettre à nouveau en danger, aller s'amuser dans des espaces ruraux », justifie le directeur. Les Tombées de la nuit quittent donc le parc du Thabor (ou presque) pour emménager au Liberté, où elles établiront leur QG. « Ça ne veut pas dire que l'on devient sobre et que l'on arrête de faire la fête », promet Philippe Kauffmann, conseiller artistique de l'association.

Sur les quais de la gare


L'événement investira d'abord la ville du 4 au 7 juillet avec de nombreux spectacles itinérants et déambulatoires. « On aime bien que la ville continue à vivre pendant l'événement. On proposera par exemple un spectacle sonore sur les quais de la gare, au milieu des trains. On invitera aussi les habitants à s'allonger dans un chariot pour se faire balader et observer un travelling du ciel », détaille Claude Guinard. Les Tombées de la nuit passeront ensuite quelques jours à la Courrouze (du 12 au 14 juillet) avant de s'exhiler aux étangs d'Apigné du 18 au 21. « On avait envie de faire quelque chose avec l'eau », justifie le directeur. Surnommé « les Tombées de la pluie », le festival offrira d'ailleurs une séance de rattrapage à l'artiste Frank Bölter. L'an dernier, il devait faire naviguer son bateau en origami géant, mais la météo détestable l'en avait empêché. Autre idée farfelue, la projection du film Les Dents de la mer sur le bord des paisibles étangs. « Comme chaque année, on veut partager des choses avec le public. J'espère qu'il sera là, même si ce n'est pas comme avant », lance Claude Guinard en croisant les doigts.

■ Liberté, Courrouze et Apigné investis

Les Tombées de la nuit auront lieu en centre-ville du 4 au 7 juillet, à la Courrouze du 12 au 14 et aux étangs d'Apigné du 18 au 21. Côté concert, on retrouvera notamment les groupes Lambchop et Dead Combo à l'opéra de Rennes. Les Rennais de Mermonte se produiront gratuitement au théâtre de verdure du parc du Thabor le 7 juillet. Le programme complet est à retrouver sur le site du festival : www.lestombeesdelanuit.com.