Les demandeurs d'emploi se forment au numérique

Jérôme Gicquel

— 

Le numérique a le vent en poupe.
Le numérique a le vent en poupe. — Archives J. Gicquel / APEI / 20 Minutes

Un chômage qui explose et des postes dans l'informatique qui ne trouvent pas preneur. Voilà tout le paradoxe de la Bretagne, une région où le numérique pèse un poids considérable avec plus de 46 000 emplois et des prévisions de croissance optimistes. Pour répondre à la pénurie de main-d'œuvre qui touche la filière, une formation d'un nouveau genre vient d'être mise sur pied à l'initiative d'acteurs publics et privés. Baptisée Pen Breizh, elle vise « à former des demandeurs d'emploi directement aux besoins des clients », détaille Brigitte Cohen, chef du projet chez Proservia. Avec à la clé, une promesse d'embauche à la fin de la formation.

500 emplois sur deux ans


Après douze semaines de cours, la première promotion de 30 élèves a reçu son diplôme mardi dans les locaux de l'université partenaire Rennes-I. Parmi les lauréats, Guillaume Grzuszka, un Rennais de 30 ans. Diplômé en biologie, il a cherché pendant plus de trois ans, en vain, du travail dans cette branche. « J'ai donc été obligé de faire un point sur mes compétences, car je ne pouvais pas rester comme ça sans emploi », indique le jeune homme.

Ayant déjà suivi un DUT en génie électrique, Guillaume ne partait donc pas de zéro en informatique et a donc pu intégrer la formation. Dès lundi, il rejoindra Orange comme technicien avec en poche un contrat de professionnalisation d'un an. D'autres promotions prendront la relève dès la rentrée, le pacte Pen Breizh tablant sur 500 demandeurs d'emploi formés, et donc recrutés, d'ici à deux ans.

■ Pour s'inscrire

Les inscriptions à la formation se déroulent en ligne en remplissant un formulaire sur penbreizh.fr. Réservée aux demandeurs d'emploi de profil bac +2, elle s'ouvrira bientôt aux bac +3 et +5.