C'était soir de première(s) à Francis-Le Blé

— 

Ouf ! En s'imposant à Brest (0-2), le Stade Rennais s'est offert un premier succès depuis le 10 février. Cette très mauvaise passe s'est achevée grâce à deux éléments qui ont connu une saison galère, pour différentes raisons. Maintes fois convoqué dans le groupe pro, mais jamais utilisé jusqu'alors par Frédéric Antonetti, le jeune Abdoulaye Doucouré (20 ans) a fêté de la plus belle des manières ses grands débuts en Ligue 1. Parti du rond central, le longiligne milieu a bien résisté avant de battre Alexis Thébaux, d'une jolie frappe sous la barre. « J'y suis allé à l'instinct », raconte l'intéressé, qui imite un autre membre de la génération 93, Axel Ngando, également buteur pour son baptême du feu en L1 (à Lorient, le 2 février). « Alou Diarra m'a chambré en me disant que j'étais la relève, et qu'il pouvait arrêter sa carrière. » Sûr que certains supporters rouge et noir en rêveraient… Quant à Victor Hugo Montaño, une double blessure au pied droit aura pourri son exercice 2012-2013. C'est de la tête que le Colombien a inscrit le but du break en terre finistérienne, le premier de sa saison. Il était temps. J.G.