La Feuille d'érable fête ses 30 printemps

Camille Allain

— 

L'association emploie 38 personnes, dont 23 en insertion.
L'association emploie 38 personnes, dont 23 en insertion. — C. ALLAIN / APEI / 20 MINUTES

A Rennes, les camions de la Feuille d'Erable font partie du paysage. Depuis 30 ans, ils ne cessent de sillonner la ville et ses alentours pour collecter cartons et papiers. « A l'époque, on ne parlait pas de développement durable. Valoriser le papier, c'était une idée utopique. » Directeur de l'association, devenue société par actions simplifiées (SAS), Eric Challan-Belval mesure le chemin parcouru depuis 1983 et la création de la structure par quelques écologistes amoureux du livre. « Pour faire du papier recyclé, il fallait créer une filière professionnelle. Aujourd'hui, nos clients nous demandent même d'aller plus loin. Nous réfléchissons à collecter les ampoules, les cartouches d'encre ou les piles », poursuit le directeur, arrivé en 2009. Avec 1, 6 million d'euros de chiffre d'affaires en 2012, la Feuille d'Erable est même devenue rentable. Preuve qu'une entreprise d'insertion peut allier mission sociale et rentabilité. « On a des ratios économiques qui feraient envie à certaines boîtes du CAC 40 », glisse le directeur, non sans fierté.

Insertion et innovation


Aujourd'hui, la structure tourne bien et emploie 38 personnes dont 23 en insertion, comme Martine, chargée de trier les papiers collectés. « Je vivais du RSA depuis deux ans. Je suis très contente d'être ici, j'aimerais bien pouvoir rester un peu plus », confie-t-elle entre l'ouverture de deux enveloppes. Malgré quelques coups durs, la Feuille d'Erable est toujours debout, et se permet même d'innover. « Depuis deux ans, on recycle les cagettes de bois pour les transformer en allume-feux écologiques. Et tout est réalisé par des personnes en situation de handicap », poursuit Eric Challan-Belval. Installée dans la zone industrielle de la route de Lorient, en face du Jardin Moderne, la Feuille d'Erable a même fait des petits, un peu partout en France. « Toutes les structures similaires ont été formées à Rennes, ici, chez nous », conclut le directeur. A seulement trente ans, l'entreprise d'insertion affiche déjà une belle maturité.