Le vélo couché pour rouler plus décontracté

Jérôme Gicquel

— 

Pour Philippe, le vélo couché est " plus confortable et sûr " qu'un vélo classique.
Pour Philippe, le vélo couché est " plus confortable et sûr " qu'un vélo classique. — J. GICQUEL / APEI / 20 MINUTES

A l'entrée du salon Randofolies ce dimanche à Saint-Erblon, de drôles d'engins cyclables attirent l'oeil des visiteurs. Sur le stand de Velofasto, on pratique en effet le vélo couché, et non pas assis comme il est généralement d'usage. Gérant de la société, la seule en Bretagne à commercialiser ces vélos, Philippe tente de rassurer les passants, un peu désarçonnés par ces bécanes. « Beaucoup pensent que c'est casse-gueule et dangereux. Au contraire, c'est même plus confortable qu'un vélo classique. On peut enchaîner les kilomètres sans avoir des courbatures ou mal au dos », indique le gérant de la société, basée à Acigné.

VTT, course ou balade


Comme Philippe, une centaine d'usagers se sont laissés séduire par le vélo couché sur l'agglomération rennaise. « Cela fait plus d'un an que je m'y suis mise. Mon fils va même tous les jours travailler avec », indique une dame. Outre les cyclistes en quête de confort, Philippe tente aussi de convaincre « ceux qui sont un peu lassés par le vélo », en mettant en avant les nombreux usages. « VTT, course, balade... On peut tout faire comme un vélo classique, les efforts en moins », sourit Philippe.