Brocéliande aura son usine

— 

La forte mobilisation des opposants début mars n'y aura rien changé. L'usine de traitement et de stockage des déchets verra bien le jour à Gaël, en forêt de Brocéliande. Michel Cadot, préfet d'Ille-et-Vilaine, vient de signer l'arrêté autorisant l'exploitation de l'usine qui prendra en charge les déchets de 65 communes, réparties sur l'Ille-et-Vilaine, les Côtes d'Armor et le Morbihan. Depuis près de 10 ans, riverains et associations écologistes se battaient contre ce projet, qualifié de « méga-décharge », mettant en avant un risque d'incendie et de pollution hydraulique. Un avis réfuté par le préfet qui indique que toutes les précautions ont été prises « afin d'apporter des réponses claires sur l'absence de risques ». Il ajoute par ailleurs que « le développement d'autres activités et la mise en œuvre de projets touristiques ou environnementaux sont totalement compatibles avec la présence de cette usine ». J. G.