Super friday 2.0 pour les équipes pros rennaises ?

jeremy goujon

— 

Les Irréductibles de Sylvain Hochet doivent faire respecter la hiérarchie s'ils veulent accéder aux quarts.
Les Irréductibles de Sylvain Hochet doivent faire respecter la hiérarchie s'ils veulent accéder aux quarts. — p. riou / cesson rennes métropole hb

Rennes-Sète (3-1), Nancy-Stade Rennais (1-3), Cesson-Tremblay (28-25) : le 9 novembre 2012 était assurément à marquer d'une pierre blanche pour les fleurons du sport collectif, made in Roazhon. Ce vendredi, ceux-ci ont une nouvelle occasion de réaliser un savoureux 3 sur 3.

Les volleyeurs seront les premiers en piste, à 20 h, face à Beauvais. « Un match à six points » selon Boris Grebennikov, puisque Bretons (8es) et Picards (9es, avec une rencontre en plus à disputer) luttent pour la dernière place menant aux playoffs. Il serait donc opportun de renouer avec la victoire, chose plus vue à Colette-Besson depuis un mois…

A 20 h 30, les hommes de Frédéric Antonetti entreront en scène à Montpellier. Avec le forfait effectif de John Boye (pubis), le coach corse va devoir une énième fois modifier sa défense. Une péripétie embêtante à l'heure de défier un champion de France en très net regain de forme (quatre succès sur les cinq précédentes journées), au point d'avoir dépassé les Rouge et Noir au classement…

Enfin, à 20 h 45, Cesson accueillera Massy, en 8e de finale de la Coupe de France. Un tirage de rêve pour les Irréductibles (match à domicile + Pro D2), qu'il convient de légitimer. « On a un statut d'équipe de D1, donc on doit les battre », synthétise Sylvain Hochet. Derrière, il ne resterait alors «plus que deux heures» avant d'être éventuellement finalistes...