Le stade rennais a toujours une bonne étoile, mais...

jeremy goujon

— 

Jean II Makoun a évité le pire à la 88e.
Jean II Makoun a évité le pire à la 88e. — D. VINCENT / SIPa

Oui, les Rouge et Noir possèdent sûrement ces « valeurs morales » qu'évoquait Benoît Costil au sortir de la douche. Revenir une troisième fois (en l'espace d'un mois) à 2-2 dans les derniers instants d'une rencontre (après Marseille et Lorient), ne peut pas relever de la simple coïncidence. La différence sur ce coup-là, c'est que Rennes aurait mérité de perdre face à des Lionceaux beaucoup plus inspirés. « Le résultat est flatteur, confirme Frédéric Antonetti. On a tous raté notre match, moi y compris. » Collector, ce mea culpa du technicien corse. Moins rare en revanche, l'absence de béton côté breton.

Une configuration inquiétante


Pire défense du Top 8 (34 buts encaissés), le Stade Rennais « ne pourra pas avoir des objectifs très élevés si (on) n'est pas plus rigoureux ». Abandonné par ses partenaires sur la superbe réalisation de Corchia (1-2, 56e), Costil tire la sonnette d'alarme. « La solidité, ce n'est pas que les défenseurs, c'est tout le monde. Le 2e but de Sochaux vient d'une touche, donc c'est à nous d'être plus attentifs, plus vigilants, plus méchants. » Histoire de bonifier l'égalisation inespérée de Jean II Makoun (2-2, 88e), qui comptera peut-être à l'arrivée. « Ce petit point, il nous l'a manqué l'année dernière pour la Coupe d'Europe. Donc tout ce qu'il y a à prendre, on le prend, surtout en ce moment. » L'intégration des recrues, les retours de la CAN, la gestion de l'après-Alessandrini : avec toutes ces interrogations, le gardien du SRFC a l'impression d'être au mois d'août 2012, lorsque sa formation était « en manque de repères ». Pas franchement l'idéal avant d'affronter les deux concurrents directs que sont Montpellier et Saint-Etienne…

■ les vœux de pouplin

Déçu de n'avoir pris qu'un point pour son 1er retour à la route de Lorient, Simon Pouplin (gardien du SRFC entre 2003 et 2008) a eu une pensée pour son ex-équipe. «Je leur souhaite de tout cœur de gagner le 20 avril au Stade de France [en Coupe de la Ligue].»