Le métro en mode piano

Camille Allain
— 


Voilà une initiative qui ne passe pas inaperçue. Depuis mercredi et jusqu'à dimanche, les marches de l'escalier de la station de métro Charles de Gaulle ont été transformées en piano géant, faisant résonner les notes en cacophonie. Une œuvre imaginée par l'Italien Remo Saraceni et reprise par l'équipe du Jardin Moderne dans le cadre de son festival Jardin Numérique. « On veut montrer qu'en changeant une petite chose, la vie peut être bien différente. Ici, les gens vivent l'expérience, ils sont acteurs et non pas spectateurs comme face à un tableau. Certains vont juste descendre et d'autres vont s'amuser à créer une symphonie », détaille Guillaume Léchevin, directeur du Jardin Moderne. 



« Une mélodie avec un inconnu »



On peut même changer la sonorité du clavier en appuyant sur un buzzer. L'initiative fait le bonheur des usagers du métro. « Je trouve ça marrant, ça change », commente une jeune femme. Face à l'escalier transformé, certains hésitent pourtant à se lancer. « J'ai pas envie de me faire remarquer ! », rigole une adolescente. « On peut se retrouver à créer une mélodie avec un inconnu et peut-être échanger un sourire. Ça n'arrive pas tous les jours dans le métro », ajoute Guillaume Léchevin.

■ Où et quand ?

Pour tester Piano Stairs, rendez-vous jusqu'à dimanche station Charles de Gaulle. Le reste du programme du festival sur le site www.jardinnumerique.org.