Le mercredi, seul Trégain sort du lit

Camille Allain

— 

Parents et élèves du groupe scolaire Trégain sont les seuls à se rendre à l'école le mercredi.
Parents et élèves du groupe scolaire Trégain sont les seuls à se rendre à l'école le mercredi. — C. ALLAIN / APEI / 20 MINUTES

Mercredi, 8 h 45. Au milieu du quartier de Maurepas encore endormi, les élèves et parents de l'école Trégain paraissent bien courageux. Depuis 2009, le groupe scolaire expérimente la semaine de quatre jours et demi. Un cas unique à Rennes. « C'est vrai que c'est un peu dur le mercredi. On se sent un peu seuls », plaisante un enseignant à l'entrée de la cour. Qu'il se rassure, les cours du mercredi matin seront étendus à tous les établissements élémentaires et primaires rennais dès la rentrée de septembre, comme le préconise le ministre de l'Education nationale Vincent Peillon. « C'est une réforme que nous attendions. C'est donc important pour nous d'amorcer le mouvement dès la rentrée. Cela nous permettra d'avoir une année d'observation et de faire des ajustements si nécessaire », explique Gwenaële Hamon, adjointe en charge de l'éducation.

Soutien des parents


Sans faire l'unanimité, la semaine de quatre jours et demi possède de solides arguments. « On voit la continuité dans le travail car c'est le matin que les enfants sont les plus attentifs. On peut ainsi mieux répartir les apprentissages et éviter de surcharger les matinées », explique la directrice de Trégain Dominique Cortès. Côté parents, le système semble aussi faire des heureux. Après trois ans d'expérimentation, la plupart ont souhaité le maintien des quatre jours et demi à la rentrée. « Je préfère le voir à l'école plutôt qu'à ne rien faire à la maison », témoigne Jepe, père d'élève. Même ressenti pour Caliskan, dont le fils est en CP. « Parfois il me demande pourquoi il doit aller à l'école alors que ses copains n'y vont pas ce jour-là. Pour moi, c'est mieux car je n'ai pas besoin de le faire garder », ajoute la maman. « Il faudra peut-être revoir les horaires car le temps de présence des enfants à l'école est important », tempère la directrice. Une chose est sûre, c'est le mercredi qui sera privilégié plutôt que le samedi. Et le temps de pause sur l'heure du midi sera probablement allongé. ■