Rennes veut bien briller, mais pas toute la nuit

Jérôme Gicquel

— 

Eclairer mieux, tout en réduisant la facture énergétique. C'est l'objectif du nouveau schéma d'aménagement lumière qui se met en place progressivement dans les rues de Rennes. Alors que le précédent schéma se focalisait sur le centre-ville, la nouvelle mouture fait la part belle aux quartiers rennais.  Nous voulons redonner une véritable identité nocturne à toute la ville », souligne Frédéric Bourcier, élu (PS) en charge de l'urbanisme à la ville de Rennes. Pour ce faire, la municipalité s'est attachée les services de l'agence Concepto.

Rocade et campus dans le noir
Dirigée par Roger Narboni, cette dernière a notamment travaillé sur une refonte de l'éclairage « dans les lieux clés des quartiers, où il y a du passage et une activité nocturne. » C'est le cas des maisons de quartier de Villejean et de Suède, qui devraient, à terme, être reconfigurées « pour rendre ces endroits moins sinistres et moins angoissants à la nuit tombée », souligne Roger Narboni. Plus de lumière d'un côté donc, tandis que d'autres quartiers de la métropole seront volontairement plongés dans le noir. « Il y a des endroits qui n'ont pas besoin d'être éclairés la nuit, comme la rocade, les campus ou les parkings d'entreprises », souligne Jean-Luc Daubaire, élu (EELV) à la mairie en charge de l'énergie. Il reste toutefois à convaincre les grandes enseignes commerciales à faire de même. « On y travaille même si, avec les grandes chaînes internationales, ce n'est pas facile », reconnaît l'élu Vert.

Réduire LA FACTURE

Avec la mise en place de ce schéma, la municipalité rennaise entend réduire sa consommation électrique de 1,2 gigawatt d'ici à 2020 et de 3,5 gigawatts d'ici à 2040, ce qui représenterait une baisse de 27 % par rapport à la consommation actuelle.