Le père Noël veut réduire sa facture

Jérôme Gicquel

— 

Il flotterait presque un air de Noël ces derniers jours dans le centre-ville de Rennes. Les techniciens de la ville sont en effet à pied d'œuvre pour installer les illuminations de Noël, qui seront activées le 1er décembre à 17 h, pour une extinction des feux prévue le 2 janvier. Malgré la période de festivités qui s'annonce, consigne a été donnée au père Noël d'être moins gourmand en réduisant sa facture énergétique. Après l'avenue Janvier, la place de Bretagne, l'Opéra et les quais l'an dernier, ce sera ainsi au tour des halles centrales, de la place Sainte-Anne, de la dalle Kennedy et de la rue de Paris d'être équipées en lampes LED à la place de lampes incandescentes.

Changement de prestataire
« Un choix économique », justifie Yves Préault, élu en charge de la vie quotidienne à la ville. « Ces ampoules ont permis de réduire la fourniture d'énergie de 54 % l'an dernier, soit un gain de 22 000 € ». La ville a par ailleurs changé de prestataire pour ses guirlandes en retenant la société Ineo Réseaux Ouest pour les trois prochaines années, au détriment des italiens de Faniolo qui opéraient jusqu'à présent. « On économise 50 000 € par rapport au précédent contrat », souligne Yves Préault.