Les salariés ont relaché les dirigeants

— 

Les deux dirigeants de la laiterie Novandie retenus depuis lundi par des membres du personnel ont été relâchés dans la soirée de mercredi selon la gendarmerie. Les salariés ont tenu « en otage » le directeur de l'usine et le responsable des ressources humaines pendant trois jours et deux nuits, afin de protester contre les 76 suppressions de postes. Salariés et syndicats réclament notamment « que les suppressions de postes s'effectuent par le biais de départs volontaires et de préretraites » et attendent « une garantie d'emploi jusqu'en 2018 pour les salariés restants ».
Basée à Marcillé-Raoul, à une quarantaine de kilomètres au nord de Rennes, la laiterie Novandie, filiale du groupe Andros, emploie actuellement 168 salariés. Spécialisée dans la production de yaourts Mamie Nova et de lait de soja, l'usine est à l'arrêt depuis le début de semaine, date à laquelle elle a été occupée 24 heures sur 24 par la grande majorité des salariés.C. A.