RENNES - Les bretonnes quasi épargnées

— 

La plupart des brasseries bretonnes seront épargnées par la nouvelle taxe sur la bière décidée par le gouvernement. Mercredi, la commission des Affaires sociales de l'Assemblée nationale a décidé de ne pas appliquer cette taxe aux brasseries indépendantes avec une production inférieure à 10 000 hectolitres par an. Ce qui épargne presque toutes les brasseries « made in Bzh », sauf Lancelot, Coreff et la Brasserie de Bretagne. Pour elles, la hausse sera « équivalente à cinq centimes sur un demi de bière », selon l'Assemblée.C. A.