RENNES - Par temps de pluie, la rocade tourne au ralenti

— 

L'arrivée des premières pluies a semble-t-il marqué le retour des embouteillages dans la capitale bretonne. « Les jours où la congestion de la rocade a été la plus importante coïncidaient avec des jours de pluie », confirme Thomas Fagart, responsable du pôle circulation à la Direction des routes de l'ouest (Diro). Les habitants délaisseraient-ils le bus ou le vélo par temps pourri ? Pas sûr. « Nous avons comparé les périodes de beau et de mauvais temps et il n'y a rien de flagrant en terme de nombre de véhicules », tempère Thomas Fagart. « Les jours où la circulation était la moins fluide, on a surtout constaté des incidents sur les voies qui ont fortement ralenti le trafic ». Des accrochages parfois dûs à un manque de visibilité mais aussi des poids-lourds en panne. Et ça, la météo n'y peut rien.C. A.