« Rennes doit mieux fédérer »

Propos recueillis par J. GICQUEL

— 

Réfléchir à l'avenir de la métropole rennaise pour les prochaines décennies. Voilà tout l'enjeu de l'événement Viva-Cités qui se poursuit jusqu'à dimanche au Liberté et sur l'esplanade de Gaulle (lire encadré). Fin connaisseur de la Bretagne et de sa capitale, Jean Ollivro plaide quant à lui pour un équilibre entre les territoires au lieu de pôles métropolitains centralisés.

Vous êtes à l'origine d'un appel

en faveur de  «l'équilibre urbain de la Bretagne ». Quel en est l'idée ?
L'un des atouts de la Bretagne est justement son réseau de villes petites et moyennes qui cohabitent en bonne intelligence. Il faut à tout prix le préserver car l'avenir de la région ne passe pas par des égoïsmes urbains surdimensionnés. On va tout droit dans le mur avec ces grandes métropoles qui aspirent tout sur leur passage et accentuent les phénomènes d'exclusion sociale. Rennes n'aura d'ailleurs rien à y gagner. Quelle stratégie la métropole rennaise doit-elle adopter selon vous ?
Elle doit renforcer son statut de capitale en évitant de jouer la carte individualiste. Elle doit au contraire mieux fédérer et animer les territoires qui l'entourent et non pas mettre sous tutelle des communes sous prétexte d'atteindre un seuil suffisant d'habitants pour décrocher le statut de métropole. Cela permettra aussi de revitaliser des espaces que l'on a peu oublié, notamment les communes dans la seconde couronne.
Quels sont ses atouts ?
Rennes échappe quand même aux problèmes des grandes métropoles. La circulation et les temps de transports y restent acceptables et il y a également une vraie politique de mixité sociale dans le centre-ville. Rennes exerce aussi une forte attractivité et elle doit tirer profit, comme toute la Bretagne, de son environnement d'exception, de la réussite éducative de ses habitants et de la force de ses réseaux.

Au menu lundi

Une journée d'initiation aux gestes qui sauvent est prévue esplanade de Gaulle de 9  à 19 h. Comme tous les jours un petit-déjeuner et déjeuner est prévu avec les élus au Liberté. Le soir, un concert a lieu à l'Etage et une soirée « urban » sur l'esplanade.