Octopousse donne un coup de pouce aux initiatives

Jérôme Gicquel

— 

Financer des projets artistiques, humanitaires ou entreprenariaux locaux grâce au soutien des internautes. Voici le principe du crowdfunding sur lequel se base Octopousse. Lancée il y a tout juste un an par deux jeunes Bretons (Mila Colas la Brestoise et Yoann Le Roscouët le Rennais), la plateforme monte en puissance avec une nouvelle version mise en ligne. La démarche est assez simple. « On présente son projet et la somme qu'il faut pour le concrétiser. On a ensuite 60 jours pour réunir la somme auprès des internautes », résume Yoann, le concepteur du site. « Cela permet à des porteurs de projets de réunir des sommes importantes qu'ils n'auraient pas forcément obtenues via les circuits classiques. »

Un salon de coiffure itinérant
Depuis son lancement, Octopousse a déjà contribué au financement de 64 initiatives. « Des clips, des courts-métrages, des voyages humanitaires et même un salon de coiffure itinérant. Les internautes ont financé les réparations du camion de cette coiffeuse qui sillonne le Centre-Bretagne où il n'y a plus de salon. » A chaque projet financé, les deux créateurs d'Octopousse empochent 7 % de la somme collectée pour se rémunérer. « Si le projet n'a pas atteint la somme demandée au bout des 60 jours, l'internaute qui l'a financé ne sera pas débité », précise Yoann. « On valide quand même les projets en amont pour s'assurer qu'ils sont cohérents et qu'il y a bien une démarche solidaire derrière », conclut Yoann.

Social Good Day

Evénement dédié au numérique solidaire, le Social Good Day fait étape à Rennes ce mardi à partir de 14 h. Les personnes souhaitant participer à l'atelier d'Octopousse doivent s'inscrire dès à présent sur le site www.lacantine-rennes.net.