Certains produits allergènes doivent être mentionnés

©2006 20 minutes

— 

En France, les allergies d'origine alimentaire touchent 4 % des adultes et 8 % des enfants.

En 2003, une directive européenne a établi une liste des substances potentiellement allergènes dont le nom doit figurer sur les emballages. D'origine naturelle, on peut citer les céréales contenant du gluten, les crustacés, les oeufs, le poisson, les arachides, le soja, le lait, les fruits à coque, le céleri, la moutarde et les graines de sésame.

En 2005, une nouvelle directive européenne est venue assouplir la précédente. Considérant que certains ingrédients sont en quantité infime ou présentent peu de danger, elle dispense les fabricants de les mentionner. Cependant, ces dérogations ne seront pas appliquées avant le 25 novembre 2007, le temps que des études scientifiques établissent clairement si ces substances appartiennent ou non à la liste des allergènes à déclarer.

J. D.

Qu'il s'agisse de conservateurs, de colorants ou d'épaississants, on les retrouve dans presque tous nos aliments. Leur utilisation repose sur le principe d'une liste verte, contrôlée et réévaluée régulièrement par les autorités sanitaires européennes. Ainsi, pas un seul additif n'est autorisé sans qu'on ait considéré son impact. Il s'avère pourtant que certains sont allergènes (de E 214 à E 219 et de E 220 à E 228), toxiques (E 242, E 284 et E 285), voire cancérigènes (E 249, E 250, E 251, E 252 et E 239).