« L'accueil doit être irréprochable »

©2006 20 minutes

— 

J'ai ouvert ma première chambre d'hôte en 1988, quand j'habitais dans le Var, explique Danièle de la Brosse qui tient aujourd'hui une chambre dans le 19e arrondissement de Paris. J'étais à la retraite et ne connaissais personne dans cette région. C'était donc un moyen de voir du monde. Les rencontres étaient ma motivation principale pour me lancer dans cette activité, et de fait j'y ai noué beaucoup d'amitiés. Je reviens d'ailleurs d'Argentine, où j'ai été invitée par des anciens clients avec qui j'ai gardé de bons contacts. Difficile de tirer de cette activité des revenus conséquents. Je loue ma chambre 69 e la nuit pour deux personnes avec petits déjeuners. Cela peut rapporter entre 3 000 e et 8 000 e par an, selon le confort et l'emplacement de l'appartement, mais il y a des mois plus creux que d'autres. Moi, j'utilise cette somme pour partir en voyage. J'ai beaucoup de temps libre et ma chambre n'a pas nécessité d'investissement particulier. J'emploie une femme de ménage pour m'aider mais sinon les petits déjeuners ne sont pas ruineux. En plus, je fais moi-même mes confitures, pour le plus grand plaisir de mes clients ! La principale contrainte, c'est qu'il faut être très présent, très disponible et offrir aux touristes un accueil irréprochable. C'est vraiment ce qu'ils attendent en venant en chambre d'hôte. Sinon, ils iraient à l'hôtel.