Habiter une maison saine et écologique

© 2006 AFP

— 

Nous passons 60 % de notre temps à domicile. Pourtant, la pollution, les ondes électromagnétiques ou la mauvaise ventilation font de la maison l’un des lieux les plus malsains. Partant de ce constat, les adeptes de la bioconstruction sont de plus en plus nombreux. Pour preuve, le salon parisien Bâtir écologique, la semaine dernière, a attiré plus de 12 000 visiteurs en trois jours.

Des atouts écologiques Une maison bien conçue consomme dix fois moins d’énergie qu’une construction classique. La maison écologique, elle, va plus loin. Elle utilise des matériaux non toxiques, recyclables, renouvelables et locaux, évitant ainsi les dépenses d’énergie dues au transport. Elle minimise les besoins en énergie payante, en privilégiant notamment l’énergie solaire. En bref, elle tend à réduire tous les impacts de l’habitat sur l’environnement.

Un amortissement rapide Une maison écologique construite par une entreprise revient, à l’investissement, environ 15 % plus cher qu’une maison traditionnelle. De l’avis des adeptes, la dépense est rapidement amortie grâce aux économies d’énergie réalisées.

Le gouvernement aide Il existe des crédits d’impôt pour les particuliers qui s’équipent en énergies renouvelables, de l’ordre de 50 % pour l’installation d’un chauffe-eau solaire par un installateur certifié. De plus, le tarif de rachat de l’électricité photovoltaïque (énergie solaire) produite par les particuliers va passer de 15 à 22,5 centimes d’euro du kWh. Par aillleurs, dès septembre 2006, toutes les habitations neuves devront être dotées d’un conduit à fumée, permettant le raccordement d’un foyer à bois ou à biomasse.

Jeanne Dréan

19 % des gaz à effet de serre émis par le pays sont produits par le bâtiment. C’est le quatrième émetteur de CO2.