Se relooker : un bon investissement ?

©2006 20 minutes

— 

Changer de look... Un projet séduisant mais onéreux. Alors une idée à offrir ou à s'offrir ? Né il y a une trentaine d'années en France (lire ci- dessous), le « relooking » est un terme galvaudé. 20 Minutes vous aide à distinguer le vrai service des promesses trompeuses de certains coiffeurs et autres instituts de beauté.

Quel est l'intérêt ? « Doper son look », « maîtriser son physique » ou encore « optimiser son image »... des expressions un rien saugrenues sont associées au relooking. En fait, il s'agit de « cerner et valoriser le naturel physique et mental » du client, explique la pionnière en France, Josy Mermet. Et de résumer : « Je lui délivre des conseils indémodables sur tous les aspects de son apparence ». Si c'était là le concept d'origine, l'offre s'est diversifiée. On peut être relooké pour une soirée, un entretien d'embauche etc.

Où les prestations ont-elles lieu ? La profession n'étant pas réglementée, salons de coiffure ou instituts de beauté mais aussi cabinets, salons ou encore « agences en image » se partagent le marché. A Paris, on compte une trentaine de relookeurs, une dizaine à Lyon, quatre à Bordeaux. Certains interviennent chez vous.

Comment ça se passe ? Tout d'abord, un entretien, plus ou moins psychologique. Seconde étape : la définition de la gamme des couleurs qui vous vont. En découle une série de conseils en matière de coupe, coiffure, maquillage et style, et leur application, éventuellement avec du shopping à l'appui.

Combien ça coûte ? Les tarifs sont aussi bigarrés que la palette des formules. Ils varient de 150 e à 550 e pour une prestation complète.

Sandrine Nourrissat

283 c'est le nombre de relookeurs professionnels en France enregistrés dans les PagesJaunes