Les clés pour bien choisir son «diagnostiqueur»

©2006 20 minutes

— 

Une aiguille dans une botte de foin. Pour un propriétaire qui veut vendre, trouver un bon expert immobilier est un exercice compliqué. Il n'existe aucune liste officielle des « diagnostiqueurs ». Et il faudra attendre septembre 2007 pour que tous soient soumis à un test. Pour l'instant, passer par une agence immobilièreune peut être une solution, mais en prenant des précautions. L'agence ne peut pas diagnostiquer l'appartement qu'elle met en vente. Elle peut seulement signaler de bons experts. En fin de compte, c'est le « diagnostiqueur » qui facture la prestation au vendeur, en aucun cas l'agence immobilière. Pour se passer de l'agence, les vendeurs peuvent aussi se tourner vers la toute jeune Fédération interprofessionnelle du diagnostic immobilier (Fidi) qui a élaboré une « charte de déontologie » pour ses membres.

E. L.

En plus du diagnostic de performance énergétique (DPE), les propriétaires doivent au moment de la vente prévoir un examende la superficie et vérifier la présence de plomb (à partir d'août 2008 pour les locataires), d'amiante et de termites. Un examen de « l'état des risques naturels et technologiques » est prévu pour les logements à vendre ou à louer (par exemple en zone sismique ou près d'une usine). Viendront s'y ajouter des diagnostics sur le gaz (à partir du 1er novembre 2007) et sur l'état de l'électricité.