Les logements passent à l'étiquette énergie

©2006 20 minutes

— 

Les "sommes déposées sur les Codevi et non utilisées pour des prêts" aux PME, "ainsi que les dépôts supplémentaires permis par le relèvement du plafond" serviront désormais à proposer des prêts à taux faibles aux particuliers pour "financer des travaux de rénovation énergétique de leur logement", comme l'isolation ou le recours aux énergies renouvelables, a expliqué Matignon.
Les "sommes déposées sur les Codevi et non utilisées pour des prêts" aux PME, "ainsi que les dépôts supplémentaires permis par le relèvement du plafond" serviront désormais à proposer des prêts à taux faibles aux particuliers pour "financer des travaux de rénovation énergétique de leur logement", comme l'isolation ou le recours aux énergies renouvelables, a expliqué Matignon. —

Depuis mercredi, les logements anciens ne peuvent être vendus sans étiquette énergie. Etabli par un expert, ce diagnostic de performance énergétique (DPE) mesure les classes de A à G en fonction de l'énergie consommée par le logement. La mesure s'inscrit dans le plan climat visant à combattre le réchauffement climatique : l'habitat est une des principales sources d'émission de gaz à effet de serre.

A quoi sert le DPE ? « Le DPE est obligatoire mais n'aura qu'une valeur informative », regrette David Rodriguez, juriste à l'association Consommation logement et cadre de vie. Comme pour un véhicule ou de l'électroménager, l'étiquette énergie permet à l'acquéreur d'un logement de savoir à quelles dépenses d'énergie il s'engage. Le diagnostic chiffre aussi les économies d'énergie après d'éventuels travaux.

Combien ça coûte ? Entre 150 e et 250 e, en fonction de la surface, à la charge du vendeur.

A qui s'adresser ? Les agences immobilières attendent les textes qui définissent les méthodes de mesure. Les « diagnostiqueurs », qui n'ont pas d'obligation de formation, admettent qu'ils tâtonnent.

Comment ça se passe ? L'expert examine les surfaces (plafonds, parquets...) donnant sur un local non chauffé. Il rédige ensuite deux étiquettes indiquant la consommation en énergie et son impact sur la couche d'ozone. L'obligation sera étendue à partir du 1er juillet 2007 aux bâtiments neufs et à la location.

Edouard Lederer

22 % C'est la part de l'habitat dans les émissions de gaz à effet de serre, après l'agriculture, le transport routier et l'industrie.