Eric Mezan : «L'art est surtout un achat symbolique»

©2006 20 minutes

— 

Eric Mezan, fondateur de l'agence de création et de conseil Art Process.

L'achat d'art contemporain est-il réservé à une élite ?

Non, il touche autant des chefs d'entreprise que des étudiants en art. Il y en a pour tous les goûts et pour tous les prix. Le budget n'est pas un frein à la qualité.

Quels conseils donnez-vous pour un premier achat ?

Il faut connaître l'art contemporain car c'est un domaine très codifié. Il faut se montrer curieux et ne pas hésiter à demander conseil aux professionnels pour développer son esprit critique et affiner son jugement esthétique.

L'art contemporain est-il un bon placement ?

C'est le pire, financièrement parlant ! C'est un investissement à hauts risques, on peut tout perdre ou gagner beaucoup. Mais le gain est surtout symbolique. Quand on achète un Picasso, on n'achète pas de l'huile sur une toile : on fait entrer chez soi tout l'univers du maître.

Recueilli par J. D.