Vols low-cost, des billets qui valent le coût

©2006 20 minutes

— 

La compagnie aérienne irlandaise à bas prix Ryanair va créer sa première base en France dans la future aérogare réservée aux vols à bas tarifs de l'aéroport de Marseille-Marignane, a annoncé mercredi le PDG de la compagnie Michael O'Leary.
La compagnie aérienne irlandaise à bas prix Ryanair va créer sa première base en France dans la future aérogare réservée aux vols à bas tarifs de l'aéroport de Marseille-Marignane, a annoncé mercredi le PDG de la compagnie Michael O'Leary. —

Consultant parisien habitué des compagnies traditionnelles, Jean-Marc a été agréablement surpris lorsqu'il a volé à bas coût sur easyJet, pour un week-end napolitain. « L'avion était récent et très propre, le vol ponctuel et le personnel plus convivial que sur Air France. Seule manquait la collation, mais, sur un vol aussi court, on peut s'en passer. » Un témoignage qui atteste du succès des compagnies low-cost. En 2005, elles ont transporté 12,6 millions de passagers français, contre 11 millions en 2004. Ceci en raison de la libéralisation du transport aérien et de l'avènement d'Internet, l'outil privilégié pour leurs réservations.

« Les grandes compagnies conservent l'avantage pour le nombre des destinations ou la fréquence des vols, note Antoine Cachin, consultant spécialisé dans le tourisme. Mais elles peuvent difficilement rivaliser en termes de prix. » Même si les tarifs annoncés correspondent rarement au prix final du billet. EasyJet facture au moins 7,50 euros par billet pour toute transaction par carte bancaire, contre 2,50 euros chez Ryanair. Qui fait payer chaque bagage en soutes 3,50 euros. Malgré tout, les tarifs restent très attractifs et les « majors » tentent de riposter. « Chaque jour, nous proposons 15 000 billets au prix le plus bas sur toute la France », réplique-t-on chez Air France. Mais pour un Paris-Nice aller-retour à 104 euros, réservé quatre semaines à l'avance, EasyJet dégaine une offre à 63 euros. Difficile de rivaliser avec les rois du discount aérien.

Sylvain Pak