20 Minutes : Actualités et infos en direct
« Alliance rurale »Le chef Gagnaire sur la liste du patron des chasseurs pour les Européennes

Elections européennes 2024 : Le chef cuisinier Pierre Gagnaire sur la liste du chasseur Willy Schraen

« Alliance rurale »Pierre Gagnaire, aux côtés du président de la Fédération nationale des chasseurs, entend « défendre la ruralité dans sa globalité (…) avec le souci de protéger la nature, la chasse, notre culture »
Pierre Gagnaire à la première de « La Passion De Dodin Bouffant » à la Cinémathèque Française le 06 novembre 2023 à Paris, France.
Pierre Gagnaire à la première de « La Passion De Dodin Bouffant » à la Cinémathèque Française le 06 novembre 2023 à Paris, France. - Laurent VU/SIPA / SIPA
20 Minutes avec AFP

20 Minutes avec AFP

Il veut « défendre » une « ruralité en danger ». Pour les élections européennes prévues en juin 2024, les chasseurs seront notamment défendus par le chef à la renommée internationale Pierre Gagnaire qui figurera sur la liste du président de la fédération des chasseurs français Willy Schraen. Le restaurateur, trois étoiles au Guide Michelin, a précisé mardi, en confirmant une information du Point, qu’il serait en position « non éligible » sur la liste « Alliance rurale » qui devrait être lancée en France le 6 décembre.

Pierre Gagnaire s’exprimait en marge de la promotion à New York du film de Tran Anh Hung sur la gastronomie, La passion de Dodin Bouffant, pour lequel il a été conseiller culinaire et qui doit représenter la France aux Oscars en 2024 sous le titre The Taste of Things. Le chef de 73 ans assure que la liste « Alliance rurale » est « un mouvement totalement apolitique, évidemment ».

Défendre « notre territoire »

Pierre Gagnaire, aux côtés du président de la Fédération nationale des chasseurs, entend « défendre la ruralité dans sa globalité (…) avec le souci de protéger la nature, la chasse, notre culture ». Il s’agit de « défendre notre territoire, un savoir-faire, tout ce qui touche à la gastronomie », insiste cette star internationale de la cuisine française, qui possède son restaurant principal à Paris et d’autres notamment à Aix-en-Provence, Londres, Dubaï, Shanghaï, Tokyo.

« Pour manger faut tuer. Tuer un légume, tuer une fleur, malheureusement », justifie-t-il. « Je ne suis qu’un cuisinier et modestement à ma petite place je dis juste attention il y a une forme de ruralité qui est en danger ». La liste « Alliance rurale » ne sera « pas une liste chasse, ni une liste politique », avait indiqué début novembre un conseiller de Willy Schraen, avec 81 candidats composant « un patchwork de toutes les facettes du monde rural » (médecin, infirmier, responsable associatif, chef d’entreprise) mais « très peu de chasseurs ».

Sujets liés