Manifestations anti-Trump aux USA

Diaporama

Charlotte Gonthier
— 
Paul Beaty/AFP

Des milliers de personnes se sont rassemblés le 9 novembre dans divers lieux aux Etats-Unis, dont devant la Trump Tower de Chicago (photo), pour protester contre la victoire de celui qui incarne pour eux la haine. Donald Trump n'est pas pour eux le président élu par le peuple. Sa victoire les effraie.

Réalisation: Charlotte Gonthier

  • Paul Beaty/AFP

    Des milliers de personnes se sont rassemblés le 9 novembre dans divers lieux aux Etats-Unis, dont devant la Trump Tower de Chicago (photo), pour protester contre la victoire de celui qui incarne pour eux la haine. Donald Trump n'est pas pour eux le président élu par le peuple. Sa victoire les effraie.

    Réalisation: Charlotte Gonthier

  • andrew biraj/AFP

    Dès les premiers résultats donnant le candidat républicain vainqueur, un petit groupe est venu devant la Maison Blanche à Washington avec une pancarte sur laquelle on peut lire «Donald Trump est un raciste.»

  • Ted S. Warren/Ap/Sipa

    Dans le quartier de Capitol Hill à Seattle, des petits feux d'artifices ont été lancés. 

  • Ted S. Warren/ap/Sipa

    Les manifestants ont marché quelques temps dans la fumée d'un petit incendie.

  • John Gress/Getty Images/AFP

    Au fur et à mesure, le nombre de personnes a augmenté.

  • Josh Edelson/AFP

     La police était présente comme ici à Oakland en Californie. 

  • Marcio Jose Sanchez/Getty Images/AFP

    Au moins une personne avait été blessée à Oakland (photo), en Californie, où des vitrines ont été cassées et des poubelles incendiées.

  • Josh Edelson/AFP

    «C'est un moment dur pour de nombreux Américains», a témoigné Ethan Miller à l'AFP, d'un groupe de défense des droits des employés, Jobs with Justice. 

  • BEN STANSALL/AFP

    «On a vécu une campagne pleine de racisme et de misogynie et de nombreuses autres terribles tactiques qui ont au final permis» à Donald Trump de remporter l'élection, accuse-t-il.

  • Keith Birmingham/Pasadena Star-News/ap/sipa

    Une demande revient sur les pancartes et dans les paroles des manifestants «changer le système électoral.»

  • KENA BETANCUR/AFP

    Le système électoral indirect américain «ne fonctionne plus du tout», déplorait un manifestant à l'AFP, alors que Hillary Clinton a remporté le vote avec quelque 200.000 voix d'avance, selon les chiffres encore provisoires, mais pas en nombre de grands électeurs. «Il a vraiment besoin d'être réformé, c'est ridicule.»

  • KENA BETANCUR/AFP

    Le ton est parfois monté entre manifestants et policiers.

  • KENA BETANCUR/AFP

    Devant la Trump Tower de New York, les doigts se lèvent.

  • Paul Beaty/AFP

    A Chicago aussi.

  • MANDEL NGAN/AFP

    Cette affiche a aussi été portée haut.

  • Julie Jacobson/ap/sipa

    Elle était visible un peu partout sur la 5e Avenue devant la Trump Tower de New York.

  • Josh Edelson/AFP

    «La violence amène la violence, ça suffit. Oeil pour oeil rend le monde aveugle.»

  • John Gress/Getty Images/AFP

    «Les mauvaises filles contre Trump»

  • John Gress/Getty Images/AFP

    Sur les affiches ont peu aussi lire le soutient des manifestants aux minorités souvent critiquées par Donald Trump.

  • Scott Eisen/Getty Images/AFP

    «Restons debout pour les musulmans, les femmes, les réfugiés, les LGBTQ, la planète»

  • Julie Jacobson/Getty Images/AFP

    Le drapeau LGBTQ devant la Trump Tower de New York.

  • John Gress/Getty Images/AFP

    «Nous choisissons l'amour»

  • Jeff Chiu/ap/sipa

    A San Francisco en Californie, les manifestants étaient nombreux. L'Etat californien a voté en masse pour Hillary Clinton.

  • Ted S. Warren/Getty Images/AFP

    Not my président (pas mon président) est devenu un hashtag important sur les réseaux sociaux.

  • Ted S. Warren/Getty Images/AFP

    Les fans de Bernie Sanders sont venus crier leurs désaccords dans les rues de Seattle.

  • Ted S. Warren/Getty Images/AFP

    Le fameux «Love Trumps Hate».

  • Ted S. Warren/ap/Sipa

    La police stoppe les anti-Trump à Seattle.

  • Chris Pietsch/AP/SIPA

    A Eugene en Oregon, les étudiants du campus ont bloqué la circulation.

  • Chris Pietsch/AP/SIPA

    Ils étaient nombreux à crier leur colère.

  • Ted S. Warren/ap/sipa

    La colère et le désespoir pouvait se lire sur certains visages.

  • Ted S. Warren/ap/sipa

    Ils avaient besoin de crier leur dégoût et leur peine.

  • Herika JUAREZ/AFP

    Un homme seul manifeste à la frontière du Mexique à El Paso au Texas.

  • TED ALJIBE/AFP

    Le 10 novembre, des étudiants philippins brûlent un portrait de Donald Trump devant l'ambassade américaine de Manille.

Retourner en haut de la page