Présidence de l'UMP: François Fillon reçoit 2.000 parrainages

UMP L'ancien Premier ministre montre ses appuis parisiens dans sa course à la présidence du parti...

Anne-Laëtitia Béraud

— 

Valérie Pécresse et François Fillon, le 5 septembre 2012 à l'hôtel de l'industrie à Paris.
Valérie Pécresse et François Fillon, le 5 septembre 2012 à l'hôtel de l'industrie à Paris. — V.Wartner/20 Minutes

A chaque jour sa démonstration de force. Après le ralliement de la caution sarkozyste Christian Estrosi mardi, François Fillon s’est vu remettre, mercredi soir à Paris, 2.000 parrainages pour sa course à la présidence de l’UMP. Philippe Goujon, patron de la fédération UMP de Paris, compte les «amis» élus et cadres UMP parisiens, dont 144 ont lancé mi-août un appel au soutien à l’ancien Premier ministre.

Parmi les élus fillonistes, figurent l’ancien maire de Paris Jean Tibéri, l’ancienne députée de Paris Martine Aurillac, ou encore Jean-François Lamour, qui vient de renoncer à être candidat à sa propre succession à la tête du groupe UMP au Conseil de Paris.

Démonstration de force des fillonistes parisiens

Aux élus parisiens, François Fillon annonce «savoir le prix de l’engagement qui est le [leur]», regrettant les tensions au sein de la «famille» UMP. Mais n’hésite pas à adresser une pique aux «amis» – les troupes de Jean-François Copé, son rival- qui le pressent d’annoncer sa candidature à la mairie de Paris pour 2014.

Avant de finir sur son gimmick, à savoir son accident à Capri, tourné en humour: Comme président de l’UMP, «je vous promets que je serai meilleur capitaine de bateau que pilote de scooter.»