Guéant: «Sarkozy a accepté le principe de faire un certain nombre de conférences»

POLITIQUE Son entourage avait pourtant démenti mercredi l'information selon laquelle Morgan Stanley lui aurait proposé 250.000 euros pour animer une conférence...

E.O.

— 

Nicolas Sarkozy à Paris, le 28 juin 2012.
Nicolas Sarkozy à Paris, le 28 juin 2012. — CONTRE JOUR/SIPA

Arrondir - grassement  - ses fins de mois en monnayant son image lors de conférences, c’est une activité bien connue d’anciens dirigeants. Après Bill Clinton et Tony Blair, qui sont passés maîtres dans cet art, voilà que Nicolas Sarkozy entre dans le cercle.

Claude Guéant a ainsi révélé sur Europe 1 que l’ex-chef de l’Etat avait déjà commencé à donner des conférences. «Je crois bien qu’il en a fait une, en Europe», a-t-il déclaré, sans plus de précision.

Il a «accepté le principe»

Mercredi, le Canard enchaîné indiquait que la banque d’investissement américaine Morgan Stanley avait proposé 250.000 euros à Nicolas Sarkozy pour qu’il anime une conférence de 45 minutes. Une information aussitôt démentie par le bureau de l’ancien Président.

Pourtant, «Nicolas Sarkozy a accepté le principe de faire un certain nombre de conférences, comme tous les anciens chefs de l'État au gouvernement, monsieur Tony Blair, par exemple», a déclaré Claude Guéant. «Il a accepté le principe mais s'agissant de celle de Morgan Stanley, je ne sais pas», a-t-il toutefois poursuivi.

«Ses propos intéressent», a jugé l’ancien ministre de l’Intérieur. «Les propos qu'il pourra tenir à cette occasion seront de nature à marquer la réflexion politique pour la France et pour notre temps.»