Non-cumul des mandats: L'engagement sera «tenu», selon la porte-parole du gouvernement

POLITIQUE Elle a confirmé la position prise par François Hollande durant la campagne...

© 2012 AFP

— 

L'engagement de François Hollande sur le non-cumul des mandats sera "naturellement respecté, tenu", a assuré la porte-parole du gouvernement Najat Vallaud-Belkacem, au lendemain de la déclaration frondeuse du chef de file des sénateurs PS François Rebsamen.
L'engagement de François Hollande sur le non-cumul des mandats sera "naturellement respecté, tenu", a assuré la porte-parole du gouvernement Najat Vallaud-Belkacem, au lendemain de la déclaration frondeuse du chef de file des sénateurs PS François Rebsamen. — Pierre Andrieu afp.com

L'engagement de François Hollande sur le non-cumul des mandats sera «naturellement respecté, tenu», a assuré la porte-parole du gouvernement Najat Vallaud-Belkacem, au lendemain de la déclaration frondeuse du chef de file des sénateurs PS François Rebsamen.

«Le 48ème engagement (de campagne) de François Hollande sera naturellement respecté, tenu», a déclaré Najat Vallaud-Belkacem, interrogée sur cette question lors d'un point de presse à l'issue du Conseil des ministres.

Invité mardi sur RMC, François Rebsamen avait «plaidé pour qu'il y ait une situation particulière faite pour le Sénat», tentant d'enfoncer un coin dans cette règle qui vise à interdire à un parlementaire d'exercer simultanément un mandat exécutif local (président ou vice-président de conseil général, de région, maire, maire-adjoint...).

La position de Rebsamen déjà connue

Le non-cumul des mandats, a souligné Najat Vallaud-Belkacem, «a vocation à la fois à moderniser la vie politique, à permettre son renouvellement et de rapprocher les Français de leurs responsables politiques».

«Bien sûr, il y a des différences entre les parlementaires sur ce sujet mais elles ne sont pas nouvelles, vous ne découvriez pas hier (mardi) la position de François Rebsamen sur le non-cumul des mandats», a-t-elle remarqué.

Najat Vallaud-Belkacem a également relevé que «l'ensemble des membres du gouvernement se sont mis en conformité avec l'exigence de non-cumul puisque plus aucun d'entre nous n'est ni à la tête ni dans un exécutif local».